Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Comme je le disais dans mon billet précédent sur les "Mythes et legendes des hackers" et pour illustrer l'attaque récente de Bercy, je pense que les attaques provenant de Chine sont le fait de "tribus" de hackers qui font du business et non pas de l'Etat Chinois même. Ils sont tombés par hasard sur des ordinateurs mal protégés contre des Trojans dédiés.

 

20

 

 

Voici un article que j'ai traduit du Shanghai Daily du 2 Mars, qui corrobore cette explication:

 

********************************************************************************************************************************

Seulement 10 groupes créent la plupart des virus en ligne.

Shanghai Daily 2 Mars 2011

 La plupart des virus se propageant à travers l'Internet en Chine sont issus des "travaux" de 10 groupes de hackers illégaux mais très pointus, selon un rapport de Kingsoft Co.
basé à Beijing.


Le rapport indique que plus de 30 groupes sont en concurrence féroce pour une part sur le "marché du virus", où des "clients" paient ces groupes pour produire et diffuser des virus. Mais il a indiqué que 10 seulement avaient le contrôle de 80% du marché.

Ces groupes peuvent introduire les virus soit en piratant les sites Web ou par l'établissement d'un partenariat d'affaires avec ceux qui contrôlent les sites et partagent ainsi des revenus générés, a-t-il indiqué. (NdT par le système de la rémunération au click de type Google ou doublieclick)

Les groupes font leur argent en installant le virus dans des sites populaires offrant des téléchargements gratuits de films, e-books et de jeux vidéo, afin d'obtenir des détails financiers des utilisateurs d'ordinateurset leur causer de lourdes pertes économiques, selon le rapport.

Les groupes de pirates sont considérés comme faisant énormes sommes d'argent provenant de ce "business" en indiquant qu'un seul groupe pourrait générer un revenu à hauteur d'au moins 150 millions de yuans (22,8 millions de dollars) par an !

Un officiel de Kingsoft dénommé "Ge" dit que la compagnie a été solliciter l'aide de la police dans la traque des pirates.

Pendant ce temps, une enquête Shanghai Daily a découvert que l'un de ces groupes utilise le site www.xwoditg.cc afin de vendre ses virus mis au point pour permettre l'écoute électronique de téléphones cellulaires. Le virus, appelé X-SPY, a déjà infecté 150 000 utilisateurs de téléphones cellulaires à travers le pays, selon le rapport d'une autre société anti-virus, NetQin Co.

Bien que le virus ait été répertorié comme un logiciel espion et a été interdit de vente en Chine quelques années auparavant, le site et la société ont été transférés en Thaïlande afin de poursuivre leurs activités.

Les vendeurs vantent que le virus peut permettre aux propriétaires d'écouter les conversations des autres en utilisant une faille dans les systèmes d'exploitation des smartphones.

Ils indiquent que le virus pourrait soit être installé manuellement sur le téléphone de la cible ou caché dans un message multimédia envoyé sur le téléphone.

Une fois installé, chaque appel vers le téléphone cible peut être contrôlé par le propriétaire du virus....  

...Ces logiciels coûtent de 1.680 yuans à 9.880 yuans.

Un officiel du ministère chargé de la sécurité des réseaux informatiques de la Chine a déclaré hier qu'ils étaient en train de mener une enquête sur ces groupes...

***********************************************************************************************************

 

Il est probable que d'autres tribus de hackers ont des réactions nationalistes hostiles envers nous (on se demande bien pourquoi ;)...


"Entre le complot et la connerie choisissez toujours la connerie..." Je ne sais plus qui a dit cela, mais ça se vérifie dans pas mal de cas !


 


Tag(s) : #Intelligence Economique

Partager cet article

Repost 0